Biographie

Après des études de piano et de chant classique (prix du conservatoire), Veronika Rodriguez découvre le Jazz à 16 ans en écoutant Ella Fitzgerald et décide de se destiner à la carrière de chanteuse.

Admiratrice de June Christy, Chris Connor, Anita O'Day ou encore Peggy Lee, Veronika enregistre un premier album, Isn't it Romantic, disque en forme d'hommage à ces chanteuses West Coast, qui reçoit au Japon le prix du Meilleur disque de Jazz Vocal (Tokyo, 1993).

Micro d'Or des Rencontres Internationales de Jazz à Hambourg en 1996, elle est remarquée la même année par le guitariste Baden Powell qui l'accompagne pour une série de concerts à travers l'Europe. Son disque Love Songs from Brazil - en hommage à Frank Sinatra - témoigne d'ailleurs de son intérêt pour la Bossa Nova et les rythmes brésiliens.

Après sa rencontre avec le chef d'orchestre Jean-Philippe Vidal, elle devient la chanteuse attitrée du Côte Ouest Big Band. Ils créent ensemble de nombreux spectacles dont Pour l'amour d'Ella, portrait de Ella Fitzgerald qui remporte un très vif succès auprès du grand public et enregistrent 'S Wonderful, un CD plusieurs fois réédité.

 

 

Lors d'une tournée sur la côte ouest des Etats-Unis (Seattle, San Francisco, Las Vegas), Veronika constitue un quartet vocal, The Swing Voices, et enregistre le disque Radio Days. Elle a d'ailleurs récemment reformé ce quartet (avec entre autres Larry Browne) à l'occasion de sa participation à différents festivals de jazz, dont celui de Munster.

Pour le lancement de son disque Paris is You à New York en 2005, Veronika reçoit le prix "Best Jazz Performance of the year" sur la scène du Danny's Skylight Room (en présence de Annie Ross, John Meyer, Blossom Dearie, Junior Mance et Margareth Whiting).
Toujours accompagnée de son quintet, de son octet ou du Côte Ouest Big Band, la chanteuse se produit dans les clubs et festivals de Jazz du monde entier.

 

 

"Veronika Rodriguez : une voix chaude, sensuelle, un swing et un charme irrésistibles ! Elle appartient à cette nouvelle génération de chanteuses qui propose un Jazz à la fois sophistiqué et populaire, gage de succès auprès des spécialistes comme du grand public". Andrew Freund, Les Nouvelles voix du Jazz.

"Miss Veronika est belle. Miss Veronika chante bien... vraiment bien ! Et elle swingue sévère la diablesse ! Il y a, dans sa voix ample et très chaude, dans ses scats à l'unisson avec le ténor de Jean-Philippe Vidal, des clins d'œil, des réminiscences de cette époque où le Jazz était lumineux. Miss Veronika est une reine !" Philippe Adler, Jazz M6

"Veronika Rodriguez is one swinging, tremendously musical lady. To watch her in person is close to electrifying, as she almost trashes about the stage in an ecstasy of triple-time scatting. She sings the Great American Standards in charmingly accented english. If you could imagine Swingle Singer blended with the style of Jon Hendricks it would be Veronika. Je l'adore !"
John Meyer, pianiste de Liza Minnelli, Shirley Bassey...